Pierre Hermé : le Roi du macaron

Il existe des stars et des idoles respectées dans chaque domaine mais également dans le domaine de la pâtisserie dont Pierre Hermé. Le chef pâtissier-chocolatier Pierre Hermé est réputé et très connu dans le monde de la pâtisserie pour ses succulents macarons. Mais de qui s’agit-il au juste ? Et qu’est-ce qui le rend si unique ?

Sa biographie

Le chef pâtissier-chocolatier Pierre hermé est né à Colmar en 1961 le 20 novembre. Il est le fier héritier de 4 générations de pâtissiers et boulangers alsaciens. Dans le monde de la pâtisserie, on le surnomme roi du macaron ou The picasso of pastry  selon Vogue magazine. Ce chef pâtissier-chocolatier est à la tête de sa propre société nommée « Maison Pierre Hermé Paris ». Société qui a vu le jour en 1998 en collaboration avec Charles Znaty, son associé. Il a été scolarisé à l’institut Champagnat d’Issenheim (Alsace). A 14 ans, il décide d’aller à Paris afin de devenir apprenti pâtissier auprès de Gaston Lenôtre de 1976 à 1978. Pendant l’année 1982, il accède au rang de chef pâtissier au sein de l’atelier de pâtisserie de François Clerc, traiteur à Paris. En 1983, il part pour Bruxelles afin de devenir Chef de partie auprès de Wittamer. Ensuite, il devient chef pâtissier au Carlton. Pendant l’année 1984, il part pour Luxembourg et y travaille comme chef pâtissier pour l’hôtel Intercontinental. Il décide ensuite de travailler pour les boutiques Fauchon comme chef pâtissier pendant 11 ans de 1985 à 1996. L’année 1997, il devient chef pâtissier et vice-président du « Salon de pâtisserie et de thé » sur les Champs-Élysées. Et en 1998, il fonde son entreprise « Maison Pierre Hermé Paris » avec Charles Znaty, son associé.

Ce qui le rend unique

Pierre Hermé est connu pour ses méthodes pâtissières, son processus créatif et ses créations. Il est réputé pour le fait d’avoir bousculé les traditions en créant sa « haute-pâtisserie », un concept où il veut éliminer tous décors excessifs et inutiles encombrant les pâtisseries. De plus, il utilise du sucre et/ou du sel en assaisonnement afin de relever de nouveaux goûts. Il ne cesse d’imaginer des associations de goûts et de formes. A la manière d’un styliste, ce chef pâtissier-chocolatier commence ses créations en les dessinant par des croquis au sein de son fameux Atelier de Création. Il y dessine également ses recettes et demande par la suite à ses chefs pâtissiers de les expérimenter jusqu’à obtention de résultat satisfaisant. C’est avec cette méthode de création qu’il a créé sa célèbre Montebello en 1997 composée de framboise, de rose et de letchi. Il n’est pas devenu Roi du macaron sans passé par l’International du macaron, où il a su apprendre à en réaliser pendant l’année 1976. Il en a après amélioré la garniture de l’époque afin de rehausser son goût. Tombé amoureux de cette pâtisserie, il ne cesse d’y chercher de nouvelle exploration de créativité.

Reconnaissance et titres obtenus

Par sa passion et son savoir-faire, Pierre Hermé obtient plusieurs qualificatifs élogieux à savoir « picasso of pastry » du magazine Vogue Magazine, « Pastry Provocateur » de Food and Wine, « magicien des saveurs et pâtissier d’avant-garde » selon Paris Match, et « Kitchen Emperor » d’après New-York Times. Vous pouvez le trouver également dans « Le Petit Larousse » 2016. Il reçoit le titre de « Meilleur pâtissier du monde » le 14 juin 2016, titre décerné par l’« Académie des World’s 50 Best Restaurants ». Toujours au cours de la même année, Vanity Fair lui décerne le 4ème rang parmi les 50 français, les plus influents, dans le monde.