Les nouvelles tendances : caketoyz, cronut, crookie, angel cake…

Le domaine de la pâtisserie est un secteur qui ne cesse de se perfectionner et de trouver de nouvelles recettes succulentes les unes que les autres pour le grand bonheur des gourmands et des adeptes de ce domaine. Découvrez-les sans plus tarder !

Les caketoyz

Une des tendances de la pâtisserie en ce moment est ce qu’on appelle le caketoyz. Cette préparation qui se traduit littéralement par « gâteaux-jouets », est un met mi-gâteaux mi-jouets nés des mains du food designer Emmanuel Chevalier. Dans sa toute première préparation, il s’est inspiré des Art Toys, du Japon et d’Hong Kong et du fait qu’il ne fallait pas jouer avec de la nourriture. Il s’est alors dit « et si la nourriture en elle-même était un jouet ? », « Pourquoi ne pas faire des jouets comestibles ? ». C’est ainsi qu’est né le caketoyz avec une demi-sphère pour la tête et une autre pour le corps. Il est possible de façonner un caketoyz à partir de plusieurs pâtes de base et de grands classiques de la pâtisserie à savoir la pâte à choux, la génoise, les bavarois, la meringue, les mousses de fruits, le feuilletage, etc. Plusieurs thèmes peuvent également être abordés sur ce sujet comme les animaux de la ferme, les animaux domestiques, les super héros, les personnages de manga, etc.

Le cronut

Le cronut est une pâtisserie à la mode de nos jours en Amérique. C’est Dominique Ansel, chef pâtissier qui est à l’origine de cette création en mai 2013. L’idée était de marier le croissant français et le donut américain dans une seule composition. C’est d’ailleurs de là que vient son nom : cro de croissant et nu de donut, se terminant par le « t » de croissant. Ce délice a la forme d’un anneau et est fabriqué avec la pâte feuilletée du célèbre croissant. Il est ensuite nécessaire de le faire frire en employant une méthode spécifique et secrète avec une température spécifique dans une huile spéciale aux pépins de raisin. Cela fini, il est nécessaire de la rouler dans du sucre, de la fourrer de crème pour terminer avec le glaçage. Et tout cela en 3 jours de dur labeur. Avec le succès de cette viennoiserie, certains chefs s’y sont mis en donnant des noms différents à leurs créations comme Doissants, Crognets, Dough’Ssants, CroNots, etc. Mais pour protéger sa création, le chef Dominique Ansel a déposé Cronut™ comme sa marque, pour donner ainsi un avertissement aux imitateurs.

Le crookie et l’angel cake

Le crookie est une œuvre d’Olivier Jansen-Reynaud, chef pâtissier et dirigeant de « Clafouti Patisserie & Cafe » à Toronto. Le crookie est un mélange de croissant et d’Oréo que son créateur qualifie de « gâteau sucré et crémeux », le côté fondant venant de la crème dans le croissant et le côté croquant vient du biscuit Oréo. Quant à l’Angel Cake, cette tendance est venue directement du Japon. Ce délice est un gâteau aérien et léger, contenant peu de sucre. Il se compose d’une génoise ronde et aérée. L’angel cake est préparer à base de blancs d’œufs. Il est si léger que certains lui attribuent le nom de « gâteau-éponge ». Il doit sa forme si spéciale du moule où il est cuit. En le mangeant, vous pouvez trouver de la crème chantilly ou bien une crème pâtissière dans son centre. La saveur de ces crèmes étant en parfaite harmonie avec celle du gâteau. C’est durant la période qui précède la Deuxième Guerre Mondiale que cette gourmandise est apparue. Elle est alors considérée comme une des recettes basiques de la pâtisserie du pays du soleil levant.