Cédric Grolet : celui qui brise les codes

Le chef pâtissier Cédric Grolet n’a pas peur de briser les codes et de réinventer des classiques de la pâtisserie. Il aime pousser à sa limite le minimalisme esthétique qui reflète bien son travail : perturbateur et audacieux. En 2018, ce chef pâtissier de Meurice obtient le titre de Pâtissier de l’année pour le Gault et Millau.

Sa biographie

Cédric grolet commence son périple en pâtisserie en 2002 où il obtient son CAP de pâtissier chocolatier glacier à Puy-en-Velay. En 2004, il réussit à obtenir la mention complémentaire  suivi par un BTM (brevet technique des métiers) au sein de l’École nationale supérieure de la pâtisserie (ou ENSP) à Yssingeaux. Seulement quelques temps après avoir fini ses études, il se fait remarquer à travers plusieurs compétitions. En 2006, il arrive à Paris et travail chez Fauchon pendant 5 ans. Son savoir-faire fut alors remarqué par le chef Benoit Couvrand, Christophe Appert et Christophe Adam qui lui proposent de les suivre de par le monde afin d’assurer la formation des personnes qui vont travailler pour les boutiques Fauchon. Après un an, il prend le poste de « Recherche et Développement ». C’est en 2011 qu’il commence à travailler au sein du Meurice comme sous-chef pour devenir chef pâtissier rapidement.

Titres et distinctions obtenus

En 2015, il reçoit le titre de « Meilleur Chef Pâtissier de l’année » selon Le Chef magazine. En 2016, il remporte le « Prix Relais Desserts du Meilleur Chef Pâtissier ». Au cours de la même année, il reçoit le titre de Meilleur Chef Pâtissier pendant la cérémonie des « Trophées de la Gastronomie et des Vins » à Lyon ainsi que le « Prix du Pâtissier de l’année » pendant le festival Omnivore. En 2017, à New York, il est nommé « Meilleur chef pâtissier de restaurant du monde » venant de l’association Les grandes tables du monde. Et en 2018, il arrive à ouvrir sa première pâtisserie à l’hôtel Meurice.

Ce qui le rend unique

Cédric Grolet est connu pour sa créativité, sa passion et son audace. Selon lui, le goût des mets qu’on mange doit avoir le dessus sur ce qu’on voit. C’est le goût qui doit primer avant tout. Il y a de fortes chances que le consommateur revienne s’il arrive à comprendre et à aimer ce que le chef pâtissier lui présente. Dans ce sens, Cédric Grolet fait de son possible pour rendre ses créations les plus purs possibles physiquement. D’ailleurs, la quête du meilleur et du goût est l’une des spécificités de ce chef pâtissier au Meurice. Pour assouvir cette soif, il a tendance à travailler à la manière d’un chimiste dans son laboratoire dans lequel il fait des essais de composition avec les matières qui sont régulièrement utilisées pour les créations en pâtisserie. Il est utile de savoir que Cédric Grolet est très fier de son dessert qu’il a nommé La Noisette qui, selon ses dires, représente au mieux son travail. Cette composition présente un intérieur gourmand tout comme sa pâtisserie simple et un extérieur qui reflète à la perfection sa recherche de nouveauté. Ce fameux dessert est son ambassadeur le plus descriptif : elle projette l’image de son savoir-faire et de ce qui le rend unique. Cependant, ce chef pâtissier avoue que réaliser ce dessert a été très dangereux : faire un extérieur tout en or sans aucune modification de goût tout en garantissant que l’or reste dessus. De plus, brosser la coque formée d’une simple coque de chocolat d’une épaisseur de moins d’un millimètre afin qu’elle ait l’aspect d’une noisette, a également été un grand défi difficile, mais non impossible, à relevé.